ça sera la plus longue coupure de toute l’histoire du net crée par Tim Bernes-Lee. Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest Cameroun ont été privées du net pendant presque 100 jours. Les autorités ayant demandé aux opérateurs de télécommunications en l’occurence  Camtel, Orange Cameroun, MTN Cameroun et le tout dernier opérateur Nexttel de suspendre Internet dans ces régions. La suspension entrainant aussi l’arrêt des services liées au net. Les banques, les PME, les start-ups, les hôpitaux, les établissements scolaires et les professionnels des grandes entreprises ont payé le plus lourd tributs ainsi que les Opérateurs. Des manques à gagner énormes de part et d’autre.

Une fois Internet coupé, il y a des services qui utilisent des BLR (Boucle Local Radio) pour permettre les échanges de flux et signaux entre les infrastructures qui vont se trouver perturbés voire non opérationnel. Outre l’accès internet que cette technologie utilise, la BLR est aussi utile pour connecter deux ou plusieurs réseaux locaux avec une sécurisation de type VPN. Dans ces conditions, il faut investir dans les liaisons V-Sat, un moyen de communication par satellites pour échanger des données. Ce qui est couteux pour l’équipement à acquérir d’une part et la redevance mensuelle d’autre part. Sur Internet, malgré tout, deux pages Facebook et un compte twitter attirent l’attention de ceux qui sont intéressés à suivre la situation dans ces deux régions. Deux pages qui seraient les pagent les plus consultées du moment dans l’espace. Mark Bareta avec 45 000 followers et Tapang Ivo plus de 20 000 followers. Deux activistes vivant hors du Cameroun qui ont tenus à poster deux à trois fois par jour pour ce combat qui selon eux aura un dénouement heureux. Les Smartphones et téléphones GSM quant à eux dans les deux régions peuvent faire des SMS et des Appels, ces derniers n’ayant pas été demandé aux opérateurs à être suspendus par le Président de la République et son Gouvernement. Puisque le 20 Avril 2017, le Président de la République ordonne la remise en service du net dans ses deux régions.

Internet-Shutdown-CameroonPendant 93 jours, les jeunes dont internet constitue le carburant de leurs activités sont devenus des migrants de l’internet. Dans le Sud-ouest, principalement dans la ville de Buéa, au pied du Mont-Cameroun, les activités de la Silicon Moutain sont aux arrêts. Ils pensait – les jeunes entrepreneurs ou propriétaires de Start-UP- que cette suspension durait juste deux ou trois jours ou une semaine tout au plus, mais rien. ils ont décidé, pour certains, de se redéployer autrement. Les uns ont emménagé dans la ville de Douala, Certains font des navettes entre Buéa et  Douala ou Bamenda et Douala  pour leur survie numérique. D’autres ont carrément vu des contrats résiliés. Le client ne pouvant pas attendre indéfiniment.

Le magazine Jeune Afrique -qu’on aime pas trop au Cameroun, surtout l’exécutif- estime via l’ONG Internet Sans frontières les pertes, par jour de coupure, à 310 millions de francs CFA pour le secteur économique de ces deux régions.

Il aurait été souhaitable pour le gouvernement de couper certaines applications, mais pas de suspendre complètement internet estime Churchill Mambe Nanje, le patron de la plateforme Ndjorku, dans une interview accordé au journal français Le Point.

Gilles TOUNSI

http://www.camexamen.com/menotep/wp-content/uploads/2017/04/British-Internet-Filter-Blocks-File-Sharing-Sites-on-Top-of-Adult-Content-413404-2.jpghttp://www.camexamen.com/menotep/wp-content/uploads/2017/04/British-Internet-Filter-Blocks-File-Sharing-Sites-on-Top-of-Adult-Content-413404-2-150x150.jpgmenotepOpinions4G,Call center,internet,youtubeça sera la plus longue coupure de toute l'histoire du net crée par Tim Bernes-Lee. Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest Cameroun ont été privées du net pendant presque 100 jours. Les autorités ayant demandé aux opérateurs de télécommunications en l'occurence  Camtel, Orange Cameroun, MTN Cameroun et le...Auteur du blog: Gilles Tounsi. Ma pensée: S'il te restait 24 heures à vivre, que ferais-tu?