(BICEP) – J’ouvre dans mon blog en ce début d’année des sujets qui n’ont pas un lien direct avec les technologies du net ou des télécommunications. Mais, vous allez voir que c’est des sujets qui ont lien indirect ou une dépendance fonctionnelle avec les TIC.

Que diriez-vous du développement des TIC sans énergie électrique? Que diriez-vous des TIC et de son impact dans les populations si l’acquisition du matériel informatique est chère? Parce qu’au niveau de la douane, le dédouanement est chère. Dédouaner une marchandise, vous révèle que les tarifs douaniers sont vertigineusement élevés.

Des sujets que la presse locale n’évoquent pas très souvent. On peut savoir pourquoi. Du moins avoir une idée ou se faire ses idées avec ce que les camerounais voient au quotidien avec la cherté de la vie qui ne rigolent avec personne. Surtout les pauvres qui payent tout et n’ont aucun avantage parce que pauvres, ils le sont. Ils vont être mangé dans les sauces du PAS (Plan d’Ajustement Structurel) dans lequel nous sommes revenus.

Bon, les factures d’électricité coûtent chères, mais on les payent qu’en même. la société de distribution d’énergie du Cameroun, ENEO (The Energy of Cameroon) dont la presse locale camerounaise n’a jamais fait des articles sur la cherté de l’électricité, ni relayés les plaintes des Camerounais. La presse camerounaise (écrite et radio/télé) étant l’un des secteurs les plus corrompus au Cameroun. Quelques articles sur internet ont dézingué sur ENEO, et un peu sur la Douane camerounaise. Je me souviens qu’un ordinateur portable commandé sur le net et acheminé par DHL, Yaoundé Rue T.bella a couté 150 000 FCFA de frais de douane. Pourtant acheté à 290 000 FCFA en ligne par carte visa. La moitié du prix d’achat. Aucun tarif douanier n’est disponible dans les services de douanes. Blackout total.

Dans ce dossier que j’appelle non-classés, on va parler de ENEO, encore lui. Puisque les journaux ne parlent pas de la cherté de l’énergie électrique au Cameroun parce que par derrière les patrons de presses perçoivent de l’argent pour le silence. On parlera de la douane Camerounaise où le manuel de référence des tarifs douaniers coûtent 25 000 FCFA dit-on à la Direction Générale, rue Elecam, bastos. En bref Tout ce qui a une dépendance fonctionnelle sur les TIC en rapport avec l’actualité.

http://www.camexamen.com/streetpress/wp-content/uploads/2016/12/sniper-297661_960_720.pnghttp://www.camexamen.com/streetpress/wp-content/uploads/2016/12/sniper-297661_960_720-150x150.pngTounsi GillesNon-Classés(BICEP) - J'ouvre dans mon blog en ce début d'année des sujets qui n'ont pas un lien direct avec les technologies du net ou des télécommunications. Mais, vous allez voir que c'est des sujets qui ont lien indirect ou une dépendance fonctionnelle avec les TIC. Que diriez-vous du développement des...L'impact des technologies dans vos vies jour après jour.